was successfully added to your cart.

Panier

L’attachement est défini par le Larousse comme un : « Sentiment d’affection, de sympathie ou vif intérêt qui lie fortement à quelqu’un, à un animal, à quelque chose. »
Du côté de la théorie de l’attachement 1, l’attachement est un lien affectif entre un individu et une figure d’attachement, en général un caregiver, ou la personne qui prend soin. Cela peut être un aidant familial ou un soignant.

C’est dans ce sens qu’on peut dire que l’attachement est primordial pour l’évolution psychologique de tout être humain : « L’idée fondamentale de la théorie de l’attachement est que tout être humain est animé par un besoin d’attachement génétiquement programmé, sélectionné au cours de la phylogénèse pour sa fonction adaptative de protection de l’organisme. » 2 . L’attachement a une fonction de survie particulièrement lorsque l’on est en situation de vulnérabilité, c’est-à -dire quand on ne peut pas répondre à ses propres besoins seuls ou encore quand on a besoin d’aide parce que l’on vit des situations particulièrement stressantes et difficiles émotionnellement.

Cette théorie a été formalisée par le psychiatre et psychanalyste John Bowlby d’après les travaux de Winnicott, Lorenz et Harlow. Pour John Bowlby (1980), « les représentations d’attachement sont actives depuis le berceau jusqu’à la tombe. »

Intégrer l'attachement dans les pratiques cliniques auprès des adultesLe vieillissement peut être source de stress avec le sentiment d’impuissance lié à la dépendance, la maladie et aux limitations physiques. Ce contexte active le système d’attachement. On comprend dès lors que la théorie de l’attachement à toute sa pertinence pour comprendre le vécu et les besoins affectifs des personnes âgées confrontées à une nouvelle vulnérabilité et une perte d’autonomie.

Qu’est-ce qui active le besoin de soins ?

L’attachement, quel que soit l’âge de la personne, n’est pas actif tout le temps. Il n’est actif que lorsque l’on a besoin d’aide, de soins. Selon C. Magai (2008), il existe « trois contextes qui peuvent potentiellement activer la recherche de soins chez la personne vieillissante :

La limitation des activités et la dépendance physique croissante (…)
Les émotions complexes négatives (anxiété et dépression), liées aux pertes et aux deuils qui frappent les personnes âgées, ainsi que la menace, pour le sujet, de sa propre mortLes différentes formes de maladies chroniques qui touchent les personnes âgées nécessitant une surveillance et/ou des soins constants. » 3

L’intérêt de la théorie de l’attachement pour comprendre la personne âgée, ses difficultés et ses besoins émotionnels

Dans cette formation, Nicole Guédeney, psychiatre et co-auteur du livre « L’attachement : approche théorique du bébé à la personne âgée » nous présentera l’intérêt de la théorie de l’attachement pour comprendre la personne âgée, ses difficultés et ses besoins émotionnels. Elle nous permettra aussi de faire le lien entre activation de l’attachement et manifestations de comportements difficiles, ou de symptômes dépressifs, anxieux chez la personne âgée et nous proposera des pistes de réflexion et d’intervention.

Destinée aux professionnels qui accompagnent des personnes âgées en perte d’autonomie, cette approche ouvre vers une meilleure compréhension des comportements, de leurs fonctions en terme d’attachement pour développer une véritable bientraitance de la personne âgée et une compréhension approfondie des mécanismes d’attachement organisant ces comportements, y compris les comportements difficiles, agressifs… Elle abordera aussi la posture professionnelle de caregiver, son rôle dans la prise en compte de l’attachement de la personne âgée.

Nicole Guedeney expliquera comment distinguer le sentiment de dépendance fonctionnelle 4 et les besoins d’attachement du sujet. En effet, ce que la théorie de l’attachement nous apprend, c’est que ces besoins, souvent considérés comme l’expression d’une régression de la personne, sont en fait une réponse adaptative : ils sont l’expression des stratégies habituelles du sujet pour retrouver un sentiment de sécurité (Shaver et Mikunlincer, 2004). »3

Les styles d’attachement des sujets âgés diffèrent de ceux observés chez des adultes jeunes ou des enfants. Apparaissant souvent plus résignés ou détachés, ils pourraient être le reflet d’une profonde transformation. Nicole Guédeney expliquera pourquoi on peut mettre en évidence ces modifications du style d’attachement au moment de la vieillesse. Quels sont de ce fait les besoins spécifiques d’attachement pour améliorer le bien être de nos aînés ? Quels rôle et place ont les figures d’attachement ?

La théorie de l’attachement donne des outils à ceux qui travaillent avec les familles de personnes âgées

« La théorie de l’attachement donne des outils à ceux qui travaillent avec les familles de personnes âgées pour reconnaître que toutes ces manifestations, tant du côté de celui qui a besoin de soin que de celui qui en donne, représentent des stratégies pour obtenir et maintenir la sécurité face à la menace et à la vulnérabilité (Bradley et Palmer, 2003) » 3

Les stratégies d’attachement chez la personne âgée sont encore peu étudiées. C’est donc une chance inouïe pour Humagogie d’accueillir l’experte de la théorie d’attachement, qu’est Nicole Guedeney. La formation sera associée à une communauté apprenante de soutien dans laquelle des activités concrètes de réflexion vous seront proposées pour que vous puissiez entraîner et mettre rapidement en pratique l’attachement dans votre activité professionnelle, mais aussi échanger et partager vos expériences avec l’aide des experts et des autres apprenants.

-Jocelyne Guillon et Alexandra Deprez-


Evénement en ligne en octobre 2021

Voir le programme 


Références bibliographiques

1 Wikipédia. « Théorie de l’attachement »
2 Pascal Mallet, « Que peut apporter la théorie de l’attachement aux psychologues du conseil ? », L’orientation scolaire et professionnelle [Online], 29/1 | 2000, Online since 15 March 2002, connection on 16 February 2021. URL : http://journals.openedition.org/osp/12968; DOI : https://doi.org/10.4000/osp.12968
3 Guédeney, N. & Sabatier, Colette. (2009). Attachement et sujet âgé. 10.1016/B978-2-294-09433-0.00015-4.
4 Définition de la dépendance fonctionnelle (Wikipédia) : Dans une relation R, on dit qu’il y a dépendance fonctionnelle entre un ensemble d’attributs A et un ensemble d’attributs B, ou que l’ensemble A d’attributs détermine l’ensemble B d’attributs si quand deux n-uplets coïncident sur leurs attributs A, alors ils coïncident sur leurs attributs B.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.